Une hausse inexpliquée de la mortalité des baleines franches australes

Baleine franche

D’après un rapport de l’Institut de conservation des baleines (ICB), la mortalité des baleines en Patagonie argentine a récemment doublé de manière inexpliquée.

Les scientifiques de l’ICB pensent que trois causes peuvent être à l’origine de cette tragédie  : les échouages, les radiations solaires, et les attaques de goélands (se nourrissant de la graisse qui se trouve sur le dos des baleines). Mais les chercheurs ne sont pas encore en mesure d’expliquer pour quelle raison la croissance de la mortalité des cétacés a été aussi sensible et rapide.

Les autorités locales ont mis en place un plan d’élimination des goélands afin d’assurer la protection des baleines. Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, la péninsule de Valdès est un sanctuaire des baleines franches australes, une espèce habitant les eaux froides (Antarctique, Pacifique sud et sud de l’Océan Indien).

Des centaines de cétacés ( de 13 à 16 mètres de long et pesant jusqu’à 50 tonnes à l’âge adulte) y séjournent à partir de juin et attirent chaque année près de 100 000 touristes désireux de les observer. Les baleineaux, eux,  mesurent déjà de 3 à 5 mètres à leur naissance. Dans l’Atlantique sud,  nous pouvons dénombrer près de 4000 spécimens de baleines franches australes, selon l’ICB.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s