Le Chocolat du Chevalier de Beauve

D’où viennent ces fèves sortant des profondeurs marines ?

Il s’agit de la perte de nombreux sacs qui, lors du transbordement de cette marchandise, tombent à la mer. La manutention en est assurée par des malheureux bagnards, pas très attentionnés, comme on peut l’imaginer.

Et le Chevalier Pierre de Rémy de Beauve et sa famille possède des intérêts dans l’acheminement et la transformation du cacao qui arrive d’Amérique.

Une chocolaterie Debeauve existant toujours à Paris
Une chocolaterie Debeauve existant toujours à Paris

Voyant ainsi une perte importante de ses revenus, Pierre de Rémy de Beauve a donc décidé de créer un appareil destiné à la récupération d’une part de sa richesse.

Il va inventer un « scaphandre », nom que va lui donner quelques années plus tard l’Abbé de la Chapelle.

Photo chocolat 2

Il est certain que cet appareil ne permettait pas des immersions profondes. Il devait être prévu pour des plongées et interventions sous coques ou des récupérations dans le port à faible profondeur…

En particulier la récupération de ces fèves de cacao…

Par la suite, Patrice Leconte, nous fit apparaître ce matériel novateur pour son époque dans le film « Ridicule ».

En savoir plus sur Le Chocolat du Chevalier de Beauve

logo-dashboard-165x80 (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s