Toulouse: Des scaphandriers d’eau douce multi-tâches

 

 

 

 

 

Retrouver un article sur la société CDTSM sur le site d’infos 20 Minutes.
648x415_toulouse-le-1er-septembre-2014-les-plongeurs-de-la-societe-cdtsm-en-reconnaissance-dans-la-garonne

 

Un Toulousain pure souche a monté une entreprise de travaux sous-marins. Et bizarrement, même en eau douce, les débouchés ne manquent pas…

En ce moment, l’équipe contrôle l’étanchéité des clapets du barrage d’Auterive. Cet été, elle a plongé dans la Garonne pour scier d’énormes pieux, dégager un batardeau, et mettre en eau la toute nouvelle centrale hydroélectrique municipale de la Cavaletade, près de l’Oncopôle. Et régulièrement, elle s’immerge dans le Canal du Midi pour inspecter les écluses. «On court du matin au soir», assure Cédric Durigon, le patron de CDTSM, cette entreprise de trois salariés spécialisée dans les travaux sous-marins.

Stations d’épuration et centrale nucléaire

Le Toulousain, scaphandrier diplômé de classe 2, a trimballé ses bouteilles à oxygène sur plusieurs océans. Quand il a fini par rentrer au pays, il a choisi de s’entêter sur le même créneau professionnel. Et il faut croire qu’il y a aussi de quoi faire en eau douce pour les hommes-grenouilles. «Si près des Pyrénées, les barrages hydroélectriques sont nombreux. LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE SUR 20 MINUTES

!cid_E0576F96-85CE-445B-9AA5-5F59964C11CE@home

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s