La méduse peut renaître de ses miettes

Déjà capable de rajeunir, la méduse pourrait aussi « repousser » à partir d’un simple morceau de son corps.

Aurelia est le modèle le plus utilisé par les biologistes.
Aurelia est le modèle le plus utilisé par les biologistes.

INCREVABLE. On connaissait déjà des méduses leurs étonnantes capacités à rajeunir dans des circonstances particulières : multiplication, disette, blessure et même dans certains cas… mort de l’individu. Du cadavre de la méduse peut alors émerger un nouveau polype, c’est-à-dire une forme semblable à une petite anémone de mer, d’où bourgeonneront de nouveaux jeunes. Une faculté qui a parfois valu aux méduses le qualificatif « d’immortelles ». Il semblerait désormais que les fragments de méduses déchiquetées conservent également ces propriétés. C’est en tout cas ce qu’a découvert une équipe de recherche chinoise. Le processus, qui peut varier d’une seule semaine à deux bons mois, donne naissance à des polypes complets à partir de simples morceaux. Jacqueline Goy, spécialiste française des méduses se montre plus réservée à ce sujet. « La plupart des chercheurs qui élèvent des méduses en cristallisoir ont déjà assisté à ce phénomène. S’il n’y a pas eu de publication jusque-là c’est que ces cas sont le plus souvent considérés comme des anomalies liées à leur développement dans un environnement artificiel« , explique-t-elle.

Lire l’intégralité de l’article sur le sire de sciences et avenir.

cid_e0576f96-85ce-445b-9aa5-5f59964c11cehome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s