A peine découvert, déjà menacé ? Plongée dans le mystérieux récif corallien de l’Amazone, « unique au monde »

L’existence de ce récif, long de plus de 1 000 kilomètres, n’a été confirmée qu’en 2016. Cet écosystème, situé au large de l’embouchure du fleuve Amazone, est déjà menacé par les forages pétroliers. Mais il réserve encore de nombreuses surprises.

11769667

Il est longtemps resté caché dans la boue. Un gigantesque récif corallien a été capturé pour la première fois en photo par un bateau de Greenpeace parti en exploration au large des côtes du Brésil. Les clichés de sa faune et de sa flore colorées, rendus publics lundi 30 janvier, ont surpris jusqu’aux scientifiques.

Des oursins blancs et des algues calcifiées sont photographiés sur le récif corallien de l'Amazone, au large du Brésil, le 31 janvier 2017. (GREENPEACE BRAZIL)
Des oursins blancs et des algues calcifiées sont photographiés sur le récif corallien de l’Amazone, au large du Brésil, le 31 janvier 2017. (GREENPEACE BRAZIL)

Et pour cause : le récif, dont l’existence est confirmée depuis moins d’un an, est situé à 200 km au large de l’embouchure de l’Amazone. Son existence même est encore mystérieuse : il s’est développé dans une eau saumâtre chargée de sédiments charriés par le gigantesque fleuve, alors que les coraux ont normalement besoin de lumière pour survivre. Franceinfo plonge à la découverte du mystérieux récif de l’Amazone.

Une hypothèse vieille de 40 ans

Les scientifiques soupçonnaient l’existence d’un récif corallien au large de l’embouchure de l’Amazone depuis les années 1970. « La présence de poissons récifaux, qui vivent dans des habitats coralliens, avait été observée dans cette zone », explique Edina Ifticene, chargée de la campagne Océans de Greenpeace, à franceinfo. Mais cette théorie était impossible à vérifier à l’époque à cause du « manque de financement et de l’absence de la technologie nécessaire pour explorer les fonds », note Ronaldo Francini Filho, chercheur en biologie marine à l’université de Paraïba (Brésil), membre de la mission de Greenpeace.

Le récif corallien de l'Amazone s'étend de la Guyane à l'Etat brésilien de Maranhao. (DIEGO MIRANDA / FRANCEINFO)
Le récif corallien de l’Amazone s’étend de la Guyane à l’Etat brésilien de Maranhao. (DIEGO MIRANDA / FRANCEINFO)

Quarante ans plus tard, une équipe de chercheurs américains et brésiliens s’est à nouveau penchée sur cette étonnante hypothèse. Ils ont d’abord cartographié les fonds à partir d’ondes sonores, rapporte Futura Sciences. La découverte a été de taille : un récif de 1 000 kilomètres de long, s’étendant de la Guyane au Brésil, et situé entre 30 et 120 mètres de profondeur.

Les scientifiques ont ensuite effectué des prélèvements, lors d’expéditions menées au large du Brésil entre 2010 et 2014. Les analyses effectuées en laboratoire ont permis de confirmer la présence de coraux, de plus de 60 espèces d’éponges ou encore de 73 espèces de poissons, dissimulés dans les eaux boueuses. Ce n’est que deux ans plus tard que les conclusions des chercheurs ont été officiellement publiées dans la revue Science Advances (article en anglais). 

Lire l’intégralité de l’article sur le site de Franceinfo.

Annuaire de la plongée

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s