En 1954, la photographie subaquatique. Par Gérard LORIDON.

Une histoire de pionniers…

Notre adresse Société Générale de travaux Maritimes et fluviaux était complétée par « Ponton Laboratoire… Face au 2 quai de la Râpée… »

Le ponton, c’était certain ! Pour le laboratoire c’était autre chose. Mais n’avions-nous pas créé notre entreprise communautaire pour mettre en commun la richesse de nos découvertes. Ladite richesse étant bien la seule, car pour le reste, c’était, comme on pourrait le souligner dans notre cas, l’immersion en dessous du seuil de la pauvreté.

 

 

Mais des idées, nous en avions, considérant qu’avant nous rien ou pas grand-chose ne s’était fait. Après COUSTEAU et ses fouilles archéologiques, c’était le vide sidéral… un vide que nous devions combler !

Et dans ce domaine André Galerne s’y employait fermement. C’est ainsi qu’un beau jour sollicité par EDF, nous avons eu à résoudre le problème de la réalisation de photographies subaquatiques dans les eaux turbides des barrages.

Lire la suite et l’intégralité de cet article passionnant sur le site « le scaphandrier » de notre ami Gérard LORIDON en cliquant ici.

 

 

http://le-scaphandrier.blog4ever.com/en-1954-la-photographie-subaquatique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s