INDONÉSIE : À LA DÉCOUVERTE DES HOMMES-POISSONS !

Une île qui sert de port pour les bateaux de pêche des Bajau - Crédit : Melissa Ilardo

Une île qui sert de port pour les bateaux de pêche des Bajau – Crédit : Melissa Ilardo

 

Pendant plus de 1000 ans, le peuple Bajau, connu sous le nom de Nomades de la mer, a parcouru les mers du Sud-Est asiatique en péniches et a recueilli de la nourriture en plongeant avec des lances. Désormais installés autour des îles d’Indonésie, ils sont réputés dans toute la région pour leurs extraordinaires capacités de respiration.

Les membres du Bajau peuvent plonger jusqu’à 70 mètres avec un simple ensemble de poids et une paire de lunettes en bois. Comme ils ne plongent jamais en compétition, on ignore exactement leur durée maximale en apnée sous-marine, mais l’un d’entre eux a déclaré à la chercheuse Melissa Ilardo qu’il avait déjà plongé pendant 13 minutes consécutives.

Les lunettes en bois utilisés par les plongeurs Bajau - Crédit : Melissa Ilardo

Les lunettes en bois utilisés par les plongeurs Bajau – Crédit : Melissa Ilardo

Ilardo, la première auteure du papier, soupçonnait que les Bajau pourraient avoir des rates génétiquement adaptées en raison de leur mode de vie de chasseurs-cueilleurs marins, basé sur les découvertes d’autres mammifères. Il n’y a pas beaucoup d’informations sur les rates humaines en termes de physiologie et de génétique selon la chercheuse, mais nous savons que les phoques de la plongée profonde, comme le phoque de Weddell, ont des rates disproportionnées.

« J’ai pensé que si la sélection naturelle peut donner de grandes rates aux phoques, alors elle pourrait faire la même chose pour les humains ».

La rate joue un rôle central dans la prolongation du temps de plongée libre, car elle fait partie de ce qu’on appelle le réflexe d’immersion. Quand le corps humain est submergé sous l’eau froide, même pour de courtes périodes de temps, cette réponse est déclenchée comme une méthode pour aider le corps à survivre dans un environnement privé d’oxygène. La fréquence cardiaque ralentit, les vaisseaux sanguins dans les extrémités rétrécissent pour préserver le sang des organes vitaux et la rate se contracte.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article de Houssen Moshinaly sur le site de Actualité Houssenia Writing.

annuaire-plongée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s