JACQUES ROUGERIE VEUT RELANCER L’AQUABULLE !

aquabulle 3.jpg

Mis à l’eau pour la première fois en mars 1978, ce petit habitat sous-marin, à la fois cellule de décompression pour professionnels et mini observatoire scientifique, est constitué d’une sphère en méthacrylate maintenue par une armature en aluminium reliée à un bloc technique. Un lest de 5 tonnes permet de positionner l’Aquabulle entre deux eaux, en suspension, jusqu’à 60 mètres. D’une hauteur de 2.8 mètres pour 2.5 mètres de diamètre, elle peut, grâce à sa réserve d’air permanente, abriter 3 personnes pendant 24 heures.

 

L’Aquabulle avait été conçue à l’époque par l’architecte en collaboration avec Henri-Germain Delauze, le mythique patron de la Comex. De par sa simplicité de mise en œuvre et de déplacement, elle avait aussi été imaginée comme le refuge sous-marin idéal pour les promeneurs subaquatiques, parmi eux les enfants que Jacques Rougerie a souvent associés dans ses expérimentations.

2_83.jpg

Pendant 20 ans, elle participé à de nombreuses expérimentations à vocation scientifique. L’Aquabulle a notamment été une base vie en 1981, à côté de la maison sous-marine Hippocampe, que Jacques Rougerie avait réalisée et expérimentée au large de Marseille, au Frioul, avec l’Ifremer, l’océanographe Nardo Vicente mais aussi la Comex et la Marine nationale.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Meretmarine.com

 

annuaire-plongecc81e.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s