TSM : UN CÂBLE SOUS-MARIN POUR IMPORTER L’ÉLECTRICITÉ IRLANDAISE EN BRETAGNE

Un énorme câble électrique pourrait relier la Bretagne à l’Irlande. Un projet européen pour éviter les situations de tension sur le réseau breton et améliorer la transition énergétique. La concertation pour définir le tracé de la partie terrestre de ce Celtic interconnector est lancée cette semaine.

Capture

L’idée de ce Celtic Interconnector, c’est d’éviter que la Bretagne ne manque de courant, et d’organiser la circulation d’énergie au niveau européen. Les éoliennes irlandaises pourraient nous fournir de l’électricité en cas de tension sur le réseau breton, et vice-versa. Le projet s’inscrit aussi dans une logique de transition énergétique.

Pour ça, il faut installer un immense câble sous-marin, de 500 km de long. Ensuite, de chaque coté, il faudra le relier au réseau. Côté breton, ce sera fait à La Martyre, dans le nord-Finistère. A 40 kilomètres de la côte, où le câble doit toucher la terre ferme.

Les opposants à la centrale à gaz de Landivisiau affirment que cet échange d’énergie entre pays permet d’éviter d’être en bout de ligne en Bretagne, plus besoin donc pour eux de construire la centrale. Mais les défenseurs du projet de Landivisiau rappellent que ce système de câble est très coûteux, 930 millions d’euros (en partie financés par l’Europe), ils doutent de la rentabilité du projet.

 

Où passera le câble sur la partie terrestre?

L’un des enjeux de la concertation lancée cette semaine dans le nord-Finistère, c’est de définir l’endroit où le câble va être enterré. Un périmètre a déjà été défini. On sait que le câble touchera la terre au niveau de Plouescat, Cléder ou Sibiril, et qu’il devra rejoindre La Martyre. La liaison fera une quarantaine de kilomètres et une vingtaine de communes se trouvent sur « l’aire d’étude », le trajet possible de la liaison souterraine.

La concertation doit permettre de définir le tracé précis, en fonction des contraintes environnementales mais aussi techniques.

Le diamètre d’un ballon de handball

RTE, le réseau de transport de l’électricité promet que côté français, le câble sera au maximum installé le long des routes mais reconnait que certains tronçons passeront par des propriétés privées. Le câble en question, qui sera enterré, a le diamètre d’un ballon de hand.

Le projet prévoit aussi l’installation d’une station de conversion, près de La Martyre, pour transformer le courant qui arrivera d’Irlande en courant alternatif, celui qui alimente nos maisons. Les travaux pourraient commencer en 2022 pour une mise en service en 2026.

Retrouvez l’article sur Francebleu.fr

 

annuaire-plongecc81e.jpg

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s